NOTRE  ENGAGEMENT 

Depuis plus de 45 années, le mouvement du Théâtre de la Renaissance se perpétue, animé par la volonté toujours féroce de dire et de faire dire. On dit que les paroles s’envolent…

Pourtant, au sein de nos processus de créations, nous construisons un espace qui permet à chacun de dire et d’être écouté. Et ce qui est dit, compte. La parole est le matériau brut qui nous sert à construire un langage théâtral dont la portée est loin d’être éphémère, où chacun est reconnu dans un rôle créateur. Une capacité de création propre à chaque individu que le Théâtre de la Renaissance met en œuvre en valorisant l’expression, portant tant sur l’imaginaire que le vécu. De ces mouvements fragiles et intimes, nous créons une démarche faisant émerger un propos collectif, rendant compte de manière critique à la fois des rapports de force et de pouvoir qui nous oppriment, aussi bien que des pensées optimistes qui libèrent. À la Renaissance, nous prenons le temps de faire dire.

L'histoire ne tient qu'à un fil. C'est le fil du funambule, c'est le fil du rasoir, c'est le fil de l'eau, le fil du hasard. Notre histoire a un fil rouge, une obsession. Ne pas être seul à penser que, à se demander si, à vouloir savoir pourquoi. C'est peut-être ça l'obsession de la Renaissance. C'est peut-être cela que nous avons toujours voulu dire tant à l'intérieur qu'à notre public.

Implantée dans un bassin industriel en mutation qui, lui aussi, lorgne vers son avenir, la Renaissance se projette dans son futur. Au fil du temps, du vécu de la compagnie, nous gardons à l’esprit que tout individu est un être de culture, ayant la capacité de penser son existence et de construire les clefs de son émancipation. Depuis son origine, la compagnie poursuit des enjeux clairs : il s’agit de travailler à l’émancipation citoyenne et démocratique de notre public prioritaire à travers l’émergence de sa parole. Ultimement, notre projet vise à faire de chaque personne, visiteur ou spectateur, un véritable acteur de la société. Nous œuvrons, via les pratiques théâtrales ascendantes à donner une voix, à l’aide de comédiens agissant ici en qualité d’artistes et de médiateurs, à ceux qui peuvent difficilement se faire entendre par la majorité politique ou culturelle, à leur faire s’approprier la réalité politique, sociale et culturelle à laquelle ils sont confrontés au quotidien afin de les rendre acteurs dans l’espace public. Et c’est bien de démocratie culturelle que l’on parle puisqu’il s’agit de faire des personnes qui participent à la création théâtrale de véritables acteurs culturels. Là où la démocratisation de la culture se contente de « donner accès », la démocratie culturelle fait participer l’individu à une culture qui n’est plus détachée de lui mais qui lui appartient et qu’il construit en interaction avec ses pairs. Et c’est en devenant acteur de la société et non plus spectateur captif que l’individu peut entrer dans un processus d’intégration sociale, professionnelle, culturelle, etc…

 

Le Théâtre de la Renaissance est une compagnie professionnelle de théâtre-action reconnue et subventionnée par la Fédération Wallonie Bruxelles.